les cocottes rousses Menu
Retour aux coups de coeur
les cocottes rousses
visuel slider

Marcher jusqu’au soir

de Lydie Salvayre

Éditions Stock, avril 2019 (collection Ma nuit au musée)
Prix : 18.00 €

COUP DE COEUR • Bio - Témoignage • Par Sophie • 05 mai 2019

Dans ce livre poignant, Lydie Salvayre interroge l'art et ses institutions. La romancière publie sans doute son ouvrage le plus personnel, le récit d'une nuit entière passée au Musée Picasso-Paris, seule, à observer une oeuvre qui la fascine « L'homme qui marche » d'Alberto Giacometti. C'est l’humeur mauvaise et le verbe décapant qu'elle se saisit du prétexte de cette nuit particulière pour questionner le milieu artistique dans la société en général et dans ses rendez-vous manqués avec elle en particulier. Son enfance de petite fille pauvre et bien élevée, désarmée face à un père redoutable et éloignée de tout "éducation culturelle" amplifiera son sentiment de rapport illégitime à l'art. Par le prisme du travail acharné et de la personnalité d'Alberto Giacometti, dont l'oeuvre la fascine autant qu'elle lui fait peur, elle tente de comprendre son propre rapport à l'art. Elle questionne le pouvoir d’intimidation ordinaire des "hauts lieux culturels" pour une grande majorité d'entre nous. En toute modestie, elle s'exprime en défenseuse du droit à la Culture pour tous et s'oppose à une société d'élites qui se réserve le droit d'ériger les musées en sanctuaires -quasi inaccessibles-.

"L’écrivaine s’est laissé enfermer au Musée Picasso, face au plus fameux des Giacometti. Résultat : une décapante et superbe nuit d’introspection". Journal Le Monde

"Dans ce récit, Lydie Salvayre évoque avec rage et humour son rapport tumultueux à l’art au long d’un parcours introspectif". Revue Politis

« Regarder ces œuvres m’est une corvée et je me fais violence en continuant cette expérience à la con. » Lydie Salvayre tente de comprendre pourquoi elle s’inflige cette nuit seule au musée. Peut-être à cause de la force de persuasion d’Alina Gurdiel, l’éditrice de chez Stock avec qui elle partage des origines espagnoles, et qui a imaginé la collection « Ma nuit au musée ». Son idée est de répondre à une interrogation personnelle : « Quelle fiction, ou réflexion, peut-elle surgir dans le cerveau d’un écrivain en ce moment étrange, de solitude absolue dans un endroit où d’ordinaire on ne peut ni dormir ni être seul ? ». La réponse de la romancière éclabousse chaque page de Marcher jusqu’au soir : rien, que dalle, nada… Enfermée au musée Picasso à Paris, un petit lit de camp installé face à l’Homme qui marche d’Alberto Giacometti, elle se retrouve incapable d’éprouver l’émotion artistique qu’elle espérait et que l'on attend d'elle. L’exercice d’admiration se transforme en manifeste contre les musées, l’art et le beau en général, tout du moins dans leurs manifestations contemporaines. Le résultat est une oeuvre qui tient autant de l’essai que du livre d’histoire de l’art, du récit-témoignage ou de l’autobiographie partielle.

"C’est un livre avec des pensées « lièvres », […] qui surgissent tout d’un coup alors que vous êtes dans un lieu étrange et qui vous emmènent là où vous n’aviez pas l’intention d’aller".(Lydie Salvayre)

Derniers Coups de Coeur

visuel slider

Né d’aucune femme

de Franck BOUYSSE

SOIREE RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC FRANCK BOUYSSE
VENDREDI 24 JANVIER 2020 (cf. rubrique AGENDA)

PENSEZ A RESERVER VOTRE PLACE !

Que vous dire si ce n'est que qu'il faut lire ce livre...Magistral, somptueux, envoûtant, saisissant, troublant, dérangeant. Une ribambelle d'adjectifs qui semble bien faible et ma foi si peu représentative de ce que l'on ressent au cours de cette lecture. S'il faut en retenir un, en garder un, en relire un, ce sera celui-ci.

Attention Chef d'Oeuvre ! Sans aucun doute, l'un des plus beaux romans de l'année 2019.

COUP DE COEUR • Roman - Récit • Par Sophie • 14 janvier 2020
En savoir plus
visuel slider

Ce qui est monstrueux est normal

de Céline Lapertot

SOIREE RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC CELINE LAPERTOT
JEUDI 9 JANVIER 2020 (cf.rubrique AGENDA)

Céline Lapertot se confronte à son passé. De ce combat nécessaire avec elle-même et ses souvenirs est né ce texte qui n'est pas un livre comme les autres. "Ce qui est monstrueux est normal" n'est pas une auto-fiction, c'est un récit autobiographique, un long cri plein de rage.

"Comment vivre, ou survivre, dans un lotissement en ruine, où règne partout l'odeur de la pisse ? Comment être une petite fille épanouie alors que votre beau-père glisse un doigt sous votre culotte, le soir ? Quelle femme peut-on devenir quand on perçoit sa mère comme une personne faible, dont on a honte, et qui a choisi de fermer les yeux et de se taire ?"

Comme à son habitude, Céline Lapertot profite de cette prise de parole pour semer quelques uppercuts puissants contre des clichés encore trop présents : l'instinct maternel, la place de la femme au sein de notre société, la situation précaire de certaines villes de France, et, surtout, le lien complexe qui peut exister entre le bourreau et sa victime.

Un livre nécessaire. Indispensable. Ou comment prendre la réalité de notre société en pleine gueule. On en ressort littéralement KO.

COUP DE COEUR • Roman - Récit • Par Sophie • 09 décembre 2019
En savoir plus
Tous droits réservés Les Cocottes Rousses 2018 - Création graphique : www.atelierchose.com | Coralie_F - Développement web : JCG - Mentions légales