les cocottes rousses Menu
Retour aux coups de coeur
les cocottes rousses
visuel slider

Tenir sa langue

de Polina PANASSENKO

Éditions de l'Olivier, août 2022
Prix : 18.00 €

COUP DE COEUR • Roman biographique • Par Sophie • 09 octobre 2022

Lisez bien le prénom de l’autrice sur la couverture de ce premier roman.
Attardez-vous sur les voyelles de début et de fin, faites-leur cet honneur.

À son arrivée à Saint-Étienne au lendemain de la chute de l'URSS, Polina devient Pauline.

Vingt ans plus tard, elle vit à Montreuil. Elle a rendez-vous au tribunal de Bobigny pour batailler, justifier et tenter de récupérer son prénom de naissance.
L’administration française est butée, retorse mais Polina, devenue grande, lui tient tête.

D'un côté, la Russie de l'enfance, inoubliable, celle de la datcha, de l'appartement communautaire où les générations se mélangent.
De l'autre, la France, les apprentissages sociaux et culturels, l’aventure quotidienne des mots appris et des mots retenus.

Le cloche pied verbal permanent, la jonglerie imposée entre les mots de la ­famille et des grands-parents russes que l’on revoit aux vacances et les mots des camarades, des professeurs et des voisins.

« Russe à l’intérieur, français à l’extérieur. Ce n’est pas compliqué. Quand on sort, on met son français. Quand on rentre à la maison, on l’enlève. On peut même commencer à se déshabiller dans l’ascenseur. Sauf s’il y a des voisins. S’il y a des voisins, on attend. Bonjour. Bonjour. Quel étage ? Bon appétit. Il faut bien séparer, sinon on risque de se trouver cul nu à l’extérieur. »

Il faut donc savoir ouvrir l’œil aussi.

Fidèle à son identité, à sa mémoire et à ses origines, la primo-romancière Polina PANASSENKO propose un témoignage de vie, construit autour de deux langues et de deux pays.

Elle révèle une voix intime, juste et digne avec un récit drôle, tendre et frondeur.


"Ce que je veux moi, c'est porter le prénom que j'ai reçu à la naissance. Sans le cacher, sans le maquiller, sans le modifier. Sans en avoir peur".

Derniers Coups de Coeur

visuel slider

BD adulte – The nice house on the lake – Tome 1

de James TYNION IV (scénario), Alvaro MARTINEZ BUENO (dessin)

Avec le temps, même les amitiés les plus solides peuvent être mises à rude épreuve, les années passent, les copains s'éloignent et finissent par ne plus prendre de nouvelles...

Walter est un garçon doux, gentil, extrêmement empathique et qui a su s'entourer d'amis bienveillants.

D'aussi loin qu'ils se souviennent, Reg, Norah, Veronica, David et les autres ont toujours pu compter sur lui à un moment ou à un autre de leur vie.
Et, cette curieuse obsession pour les scénarios de fin du monde mise à part, tous s'accordent à dire que Walter attire immédiatement la sympathie.

Aussi, après des années d'absence et de silence, lorsqu'ils reçoivent l'invitation de Walter les conviant le temps d'un week-end, dans une somptueuse propriété en bord de lac, tous répondent présents..

Très rapidement, ce qui s'annonçait comme un séjour idyllique tourne au cauchemar éveillé lorsqu'ils assistent, impuissants, à la fin du monde...

Walter était-il au courant? Comment continuer à faire comme si de rien n'était? Peut-on quitter la villa? Et si chacun avait un rôle à jouer?

James TYNION IV s'impose comme le scénariste BD américain le plus fascinant du moment avec ce huis clos impeccable, impitoyable et qui résonne avec les angoisses de notre époque.

DU GRAND ART.

« L'idée centrale que j'avais envie de développer, c'était la tension qui naît du fait de vivre confortablement dans un monde qui s'écroule autour de vous. Je pense que c'est quelque chose que nous vivons tous dans notre monde moderne. On est submergé et on se montre égoïste en ignorant cela et en essayant d'apprécier les petits moments de bonheur que l'on peut avoir avec ses proches. On a besoin de se comporter ainsi, même face à la fin du monde. Comme c'est un sentiment que je ressens très fortement, j'ai eu envie de l'intégrer à cette histoire » James TYNION IV

COUP DE COEUR • BD adulte - Roman graphique • Par Sophie • 24 février 2024
En savoir plus
visuel slider

Le rêve du pêcheur

de Hemley BOUM

"Dans l'avion qui me menait au loin, j'ai eu le sentiment de respirer à pleins poumons pour la première fois de ma vie et j'en ai pleuré de soulagement. On peut mourir mille morts, un peu à la fois, à essayer de sauver malgré lui l'être aimé. J'avais offert à Dorothée mon corps en bouclier, mon silence complice, le souffle attentif de mes nuits d'enfant et en grandissant l'argent que me rapportaient mes larcins, sans parvenir à l'arrimer à la vie. Je pensais ne jamais la quitter mais lorsque les événements m'y contraignirent, j'hésitai à peine. C'était elle ou moi."

Zack a fui le Cameroun à dix-huit ans, abandonnant sa mère, Dorothée, à son sort et à ses secrets.
Devenu psychologue clinicien à Paris, marié et père de famille, il est rattrapé par le passé alors que la vie qu'il s'est construite prend l'eau de toutes parts.

À quelques décennies de là, son grand-père Zacharias, pêcheur dans un petit village côtier, voit son mode de vie traditionnel bouleversé par une importante compagnie forestière. Il rêve d'un autre avenir pour les siens.

Une histoire familiale dramatique et poétique qui commence et finit à l'embouchure du fleuve Ntem, à la fois cadre et métaphore du récit magnifique offert par l'écrivaine camerounaise Hemley BOUM.

Elle signe une fresque puissante et lumineuse qui éclaire à la fois les replis de la conscience et les mystères de la transmission. Avec l'art de se déplacer, en funambule, d'une génération et d'un continent à l'autre, elle entre-tisse les trajectoires d'un homme et de son petit-fils, tous deux appartenant à une lignée maudite d’hommes fugitifs qui ne savent pas comment vivre, même si leurs femmes leur en donnent la force.

Si seulement ils pouvaient disparaître, se délester de leurs erreurs en s’évanouissant dans l’océan...

Une lecture intime de la malédiction familiale où la fragilité masculine est placée au cœur de l'intrigue.

COUP DE COEUR • Roman famille et société • Par Sophie • 18 février 2024
En savoir plus
Tous droits réservés Les Cocottes Rousses 2018 - Création graphique : www.atelierchose.com | Coralie_F - Développement web : JCG - Mentions légales