les cocottes rousses Menu
Retour aux coups de coeur
les cocottes rousses
visuel slider

La tendresse du crawl

de Colombe SCHNECK

Éditions Grasset, mars 2019
Prix : 13.00 €

COUP DE COEUR • Roman amour et amitié • Par Sophie • 14 mars 2019

Très beau -et court- récit sur un amour raté. Pas le premier et probablement pas le dernier. D'une plume juste, tendre et émouvante, Colombe Schneck, se met une nouvelle fois en scène sans aucun fard. Elle mobilise et engage sa mémoire sensorielle et nous invite à entrer dans sa dernière danse sentimentale. Elle a 50 ans, elle se découvre puis s'abandonne. C'est une rencontre puissante qui tantôt anime joyeusement, tantôt abîme tristement. Les sentiments transpirent, débordent, submergent, malmènent. Apprenons-nous vraiment de l'amour ? Rien n'est moins sûr. Que l'on soit ado ou quinqua, au fond on reste les mêmes, on traverse les mêmes peurs, les mêmes doutes, on tremble à la fois d’aimer et d’être quitté. Un petit texte flamboyant comme une brève méditation sur le bonheur d'être aimé et le sentiment amoureux.

"Il m’a appris que j’avais un corps. Avant de le rencontrer, je n’avais pas de corps, mes bras, mes jambes, mon cou, sont une partie, de moi, négligeable. Je ne les connais pas, je ne les sens pas, je n’y fais pas attention, me tiens mal, courbée, tordue. Je le nourrissais, je l’activais un peu par quelques mouvements physiques, de la marche, du vélo. Il me répétait, ton corps a autant d’importance que ton esprit. J’étais étonnée […]J’avais connu une succession d’hommes, pourtant je passais davantage de temps à imaginer l’amour qu’à le vivre. J’avais si peur de la réalité. Et puis je retrouve Gabriel, croisé au lycée, à quinze ans".
Tout au long de nos neuf mois d’amour, la peur revenait s’installer. Parfois je l’imaginais avec une autre, le plus souvent disparu, blessé, mort. La première fois, il ne m’avait pas téléphoné pendant 24 heures. Le lendemain, il était là, devant moi, me souriant et moi souriant de mon inquiétude.
La dernière fois, il devait me rejoindre à la piscine. Il m’avait prévenue de son retard et je comptais les longueurs, dix de brasse, dix de crawl. Il n’était toujours pas là pour les dix dernières en dos crawlé. Il ne viendrait jamais, il m’avait oubliée, quittée déjà, il avait eu un accident, il était dans le coma... Dans le vestiaire, j’ai cherché mon téléphone, il m’avait laissé plusieurs messages. Mon amour, mon cœur, désolé, je t’attends devant l’entrée de la piscine.
Il disait qu’il n’avait aucun doute sur l’amour qu’il ressentait, j’étais la femme de sa vie. Mais il ne pouvait rien m’assurer, l’amour entre un homme et une femme n’était pas indéfectible.
Je devais m’habituer à l’incertitude de notre amour.".

Derniers Coups de Coeur

visuel slider

Komodo

de David VANN

C'est un cadre paradisiaque qui attend Tracy, la narratrice du huitième roman de l'auteur américain David VANN. Elle découvre Komodo, une petite île au large de l'Indonésie. Au programme, une semaine de plongée pour des retrouvailles familiales avec son frère aîné, Roy, baroudeur divorcé, et leur mère septuagénaire. Une semaine avec combinaison et bouteille d’oxygène pour admirer les trésors des récifs coralliens, les requins, les raies mantas, les tortues de mer...Une semaine d’accalmie, la première en cinq ans, depuis la naissance de ses jumeaux.

Pourtant, c'est une femme aigrie et frustrée, engluée dans son mariage et désabusée par sa vie de couple qui débarque. Très vite, le ton est donné. Tracy jalouse son frère Roy qui s'est affranchi de femme et enfant pour vivre sa vie. Elle ne manque pas une occasion pour exprimer ses frustrations et sa rancoeur.

D'incroyables scènes de découverte sous marines, aussi splendides que silencieuses, tempèrent les irruptions et ressentiments de Tracy. L'atmosphère tourne au vinaigre. Jusqu'à l'incident de trop...

Avec "Komodo", David VANN signe un livre suffocant, où la splendeur des fonds marins océaniques côtoie la détresse et le trouble d’une femme.

Tout en apnée, il sonde les abysses d'une âme humaine. Celle d'une épouse malheureuse, clouée au sol par la maternité et destinée au rôle de mère désaxée.

David VANN, auteur du spectaculaire roman "Sukkwan Island"(paru aux éditions Gallmeister en 2010), confirme ici son immense talent pour raconter l'intime et le creux intérieur des familles dysfonctionnelles. Ses confrères disent de lui qu'il n'est pas un écrivain mais un magicien. Nous approuvons !


COUP DE COEUR • Roman famille et société • Par Sophie • 12 avril 2021
En savoir plus
visuel slider

BD – Pilu des bois

de May K NGUYEN

Willow est une petite fille amoureuse de la nature. Elle fuit sa maison pour se réfugier dans la forêt après une dispute avec sa grande soeur. Elle y rencontre Pilu, petit être sylvain, partie elle aussi sur un coup de colère. Décidées à rentrer chez elles, les deux jeunes filles se confronteront à leurs humeurs et leurs chagrins.

Proposé comme un conte pour enfant, "Pilu des bois" offre un très beau récit d’apprentissage où deux enfants appréhendent leurs défauts, leurs doutes et leurs colères. Des thématiques complexes sont abordées avec grande justesse et finesse comme le deuil, la tristesse, le regret et l'empathie.

Une très belle histoire pour toute la famille, une ballade poétique servie par un dessin rond et lumineux.

A partir de 8 ans.

COUP DE COEUR • BD jeunesse • Par Sophie • 25 mars 2021
En savoir plus
Tous droits réservés Les Cocottes Rousses 2018 - Création graphique : www.atelierchose.com | Coralie_F - Développement web : JCG - Mentions légales