Nos derniers coups de coeur adulte

Publié le Laisser un commentairePublié dans Coups de coeur adulte

Aller en paix, de Ludovic ROBIN

Éditions du Rouergue (collection La Brune), janvier 2017
Prix : 21,80€

À la fin des années 1980, un jeune couple et leurs deux enfants s’installent dans un hameau isolé des Alpes, les Plastres. Lui travaille comme élagueur. Elle est une jeune femme brillante mais fragile. Il l’aime d’un amour infini, qui ne les protégera de rien. Vingt ans plus tard, il se souvient de ces deux derniers hivers, lumineux et noirs.

Ludovic Robin ausculte remarquablement le quotidien d’un couple, de son âge d’or à sa fin. Le regard qu’il porte sur nos existences frappe par sa sensibilité : de quoi sont faites nos vies, forces et failles secrètes, comment fait-on pour rester vivant, aller en paix en s’affranchissant de toute haine pour ceux qui nous ont quittés.

Premier roman impressionnant. Des personnages forts. Un moment de lecture poignant.

 

 

Chère brigande, de Michèle LESBRE

Éditions Sabine Wespieser, février 2017
Prix : 12,00€

La silhouette libre et rebelle de Marion du Faouët, «Robin des Bois» bretonne qui, dans les premières années du XVIIIe siècle, prenait aux riches pour redistribuer aux pauvres, a toujours fasciné Michèle Lesbre.
Parce qu’une femme aux cheveux roux prénommée Marion, qui avait élu domicile dans une boutique désaffectée en bas de chez elle, a soudain disparu, les traits de l’autre Marion, la «chère brigande», se superposent à ceux de la SDF parisienne. L’écrivain décide alors de partir sur les traces de l’insoumise bretonne, qui mourut sur le gibet à trente-huit ans, lui adressant, pour conjurer l’injustice du monde et sa propre impuissance, une longue lettre.

Ce texte lumineux laisse sonner le rire frondeur d’une gamine formée à l’école de la vie, d’une grande amoureuse, d’une femme qui a lutté à sa façon contre une misère choquante. Une belle manière de nous parler d’elle, de nous, du monde dans lequel nous vivons.

Chère brigande est le onzième livre de Michèle Lesbre, certainement le plus personnel. Ce récit est une splendide balade, baignée de mélancolie, dans les sentiers buissonniers de la mémoire.

 

 

Joie, de Clara MAGNANI

Éditions Sabine Wespieser, février 2017
Prix : 17,00€

Gigi, cinéaste septuagénaire, est retrouvé mort sur sa terrasse. Un décès soudain et une mort telle qu’il l’avait toujours souhaitée : rapide et indolore. En faisant le tri dans les affaires personnelles de Gigi, sa fille Elvira trouve un manuscrit. Ce qu’elle croyait être un scénario est en fait le récit de l’histoire d’amour entre son père et Clara, une journaliste belge de 20 ans sa cadette. Leur histoire, ils devaient l’écrire à quatre mains. Clara, tiendra sa promesse et racontera à son tour sa vision du « mature love ». Plus qu’un simple récit sur une histoire d’adultère, c’est une autre vision de l’amour, un amour profond, bien que caché, et qui n’entrave en rien, la vie maritale.

Quand Clara Magnani nous parle d’adultère, c’est avec tendresse et une réelle bienveillance. Prometteur !

 

 

Article 353 du code pénal, de Tanguy VIEL

Éditions de minuit, janvier 2017
Prix : 14,50€

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d’être arrêté par la police. Ancien ouvrier spécialisé, licencié de l’arsenal de Brest, Kermeur a commis un crime et ne le nie pas. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l’ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets immobiliers d’Antoine Lazenec, sa victime. Il faut dire que la tentation est grande d’investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu’il soit construit…

Dans ce roman politique et social, Tanguy Viel pose la question de la légitimité de la violence face à la cupidité humaine et destructrice.

 

 

La chair, de Rosa MONTERO

Éditions Métaillé, janvier 2017
Prix : 18,00€

Pas facile d’accepter son âge quand on a soixante ans, qu’on vit seule et que votre amant vous quitte pour faire un enfant avec sa jeune épouse. Soledad engage donc un gigolo de trente ans pour l’accompagner à l’opéra et rendre jaloux le futur père. Mais à la sortie, un événement inattendu et violent bouleverse la situation et marque le début d’une relation trouble, volcanique et peut-être dangereuse.  Soledad se rebelle contre le destin avec rage et désespoir, avec humour aussi, et le récit de son aventure se mêle aux histoires des écrivains maudits de l’exposition qu’elle prépare pour la Bibliothèque nationale.

La Chair est un roman audacieux et plein de surprises, l’un des plus subtils et personnels de l’auteur. Son intrigue touchante nous parle du passage du temps, de la peur de la mort, de l’échec et de l’espoir, du besoin d’aimer et de l’heureuse tyrannie du sexe, de la vie comme un épisode fugace au cours duquel il faut dévorer ou être dévoré. Le tout dans un style allègrement lucide, cruel et d’une ironie vivifiante.

Rosa Montero prouve qu’elle est une grande romancière en décortiquant avec acuité et humour les sentiments d’une séductrice impénitente aux prises avec les ravages du temps.

Nos derniers coups de coeur littérature adulte

Publié le Laisser un commentairePublié dans Coups de coeur adulte

reposesurtoisurmoiRepose toi sur moi, Serge JONCOUR
Editions Flammarion, août 2016
Roman conseillé par Sophie – Prix : 21 euros

Quand il ne sourit pas, le garçon en impose, avec ses 102 kilos pour 1,95 m. Ludovic, ancien agriculteur, est recouvreur de dettes. Il partage une cour d’immeuble à Paris avec des gens qui ne lui ressemblent pas. Aucune raison de se croiser en dehors du bonjour-bonsoir de rigueur, jusqu’au jour où apparaît Aurore, une princesse qui travaille dans la mode. Elle craint, comme une fillette, les corbeaux domiciliés en bas de chez elle. Ludovic sait comment faire pour apaiser les cauchemars d’Aurore. Et tant pis si ces deux-là, la mondaine et le paysan, la styliste et le rustre musclé, n’ont rien à faire ensemble, le pouvoir romanesque de Serge Joncour vient nous prouver le contraire.

Il est question ici de la vie contemporaine et de ses contradictions, des peurs sociales et de la beauté des âmes. On se laisse entraîner dans le vertige amoureux, on glisse du sourire aux larmes…Petit bijou d’histoire d’amour et de désordre !

 

le grand jeu.inddLe grand jeu, Céline MINARD
Editions Rivages, août 2016
Roman conseillé par Sophie – Prix : 18 euros

Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d’un massif montagneux, une femme s’isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ?
Outre la solitude, elle s’impose un entraînement physique et spirituel intense fait de longues marches, d’activités de survie, de slackline, de musique et de la rédaction d’un journal de bord.
Saura-t-elle « comment vivre » après s’être mise à l’épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C’est dans l’espoir d’une réponse qu’elle s’est  volontairement préparée, qu’elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d’une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions…

Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magnifique sur les jeux et les enjeux d’une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments. Lauréate du prix Inter (2014) pour Faillir être flingué, Céline Minard est considérée aujourd’hui comme l’une des voix les plus originales de la littérature contemporaine.

 

 

neigeNeige, Pema TSEDEN, Françoise ROBIN (traduction)
Editions Picquier Poche, octobre 206
Nouvelles conseillées par Sophie – Prix : 7,50 euros

Sept nouvelles traduites, à l’origine écrites en tibétain ou en chinois. Sept nouvelles qui plongent le lecteur au cœur du monde tibétain contemporain. Sept histoires qui décrivent la rencontre entre un Tibet traditionnel et un Tibet moderne. Nous cheminons en compagnie d’hommes et de femmes, tibétains d’aujourd’hui, loin d’une image folklorique. Nous découvrons un Tibet du quotidien, rural et rugueux. Une société en pleine mutation qui se confronte à la menace du consumérisme ainsi qu’à la montée de la violence et de la corruption.

Loin d’une culture minoritaire, mystique ou idéalisée comme les Occidentaux aiment à la rêver, Pema Tseden nous propose de regarder le Tibet d’aujourd’hui par le truchement d’une langue d’une grande poésie et avec des interrogations proprement tibétaines.

 

 

lasaintefamilleLa Sainte famille, Florence SEYVOS
Editions de l’Olivier, août 2016
Roman conseillé par Sophie, 17,50 euros

Deux enfants, Susanne et Thomas. Une maison aux portes closes. Parmi les adultes qui les entourent, une mère autoritaire, un oncle faible et pervers, et plus tard, un maître d’école sadique sont les figures d’une inquiétante toute-puissance. Seule Odette, qui est presque une simple d’esprit – ou une sainte ? – se préoccupe vraiment d’eux. Et puis il y a Mathilde, la cousine tyrannique qui ment tout le temps et, pourtant, dit la vérité.

«Que me manque-t-il? », se demande Suzanne.

Guidée par cette question, comme Ariane dans le labyrinthe, Suzanne revisite les moments et les lieux où tout s’est joué. Bien des années, plus tard, elle revisite ce passé, comme s’il recelait un secret encore à découvrir : le divorce raté des parents, la religion et le goût du blasphème, les premiers jeux sexuels, les nuits d’été au bord du lac, la cruauté, la bêtise. Dans le fol espoir de retrouver le chemin d’un paradis qui n’a peut-être jamais existé que dans son imagination.

Florence Seyvos nous entraîne avec une implacable douceur dans le labyrinthe du Temps, comme dans une chambre d’échos où se répondraient les voix qu’on croyait perdues. Pour cette petite-fille d’Henry James et de Flannery O’Connor, le sacré et le profane demeurent inextricablement mêlés.

 

ladelicatesseLa délicatesse, Cyril BONIN (adaptation du roman de David Foenkinos)
Editions Futuropolis, novembre 2016
Bande dessinée conseillée par Sophie – Prix : 17,00 euros

Nathalie et François sont heureux, ils s’aiment et semblent avoir la vie devant eux… Mais, un jour, la belle mécanique s’enraye. François décède brutalement. Le coeur de Nathalie, veuve éplorée, devient une forteresse où même les plus grands séducteurs vont se heurter. Sauf un : Markus, un collègue terne et maladroit, sans séduction apparente. Sur un malentendu, il obtient de la belle un baiser volé. Pour cet outsider de l’amour, c’est un signe du destin : il se lance à sa conquête… tout en délicatesse.

Une adaptation toute en douceur du roman de David Foenkinos, de nombreuses fois primé et même adapté en 2011 au cinéma.

 

 

Soirée « Une oreille sur la rentrée littéraire 2016 » – jeudi 10 novembre

Publié le Laisser un commentairePublié dans Agenda, Coups de coeur adulte

VENEZ TENDRE UNE OREILLE SUR…LA RENTREE LITTERAIRE 2016

Une belle soirée en perspective pour nos lecteurs adultes, proposée en partenariat avec la bibliothèque municipale de Ternay (69360).

Les textes seront interprétés par la comédienne Isabelle RIAS.

Il s’agira d’extraits de nos coups de cœur, qui seront lus et mis en scène.

A NE PAS RATER !

QUAND ? jeudi 10 novembre 2016
A QUELLE HEURE ? à partir de 19h30
OU ? Bibliothèque municipale – 69360 Ternay

Entrée libre et gratuite.

soiree-litteraire

 

Nos derniers coups de coeur – octobre 2016

Publié le Laisser un commentairePublié dans Coups de coeur adulte

archipelduneautrevieL’archipel d’une autre vie, Andreï MAKINE (auteur)
Les Editions du Seuil (collection Cadre rouge), août 2016
Roman adulte conseillé par Sophie – Prix : 18 euros

Une chasse à l’homme à travers l’infini de la taïga, au crépuscule de l’ère stalinienne. Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer ?

Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement. Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne contre les éléments se révélera le vrai caractère de chacun, avec ses lâchetés et ses faiblesses.

Un à un les hommes renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes de leur adversaire, jusqu’au moment où Pavel se retrouve seul à la poursuite de cette proie mystérieuse. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare.
Lorsqu’il connaîtra l’identité véritable de l’évadé, sa vie en sera bouleversée.

Superbe roman sur fond d’histoire politique soviétique des années 50. Une écriture dense, magistrale  Une chasse à l’homme exaltante !

 

beautezenUne beauté zen, paroles de moines, COLLECTIF, Brigitte ALLIOUX (traductrice)
Editions Philippe PICQUIER, septembre 2016
conseillé par Sophie – Prix : 16 euros

Une beauté zen ? C’est celle que nous proposent douze jeunes moines japonais du temple Eiheiji qui veulent faire vivre et partager leurs pratiques du bouddhisme zen dans la vie quotidienne.

Rencontrer, saluer, se reposer, cuisiner, respirer, prendre le thé, ils ont rédigé ce livre pour transmettre leur enseignement avec simplicité. Il a été écrit pour expliquer le plus simplement possible comment aimer l’autre tel qu’il est en devenant soi-même.

Beaucoup d’amitié et d’humanité dans ce livre. Et dieu sait que cela nous fait défaut en ces temps conflictuels et obscurs…Merci à eux pour ce moment lecture amical et reposant.

 

davideeniaSur cette terre comme au ciel, Davide ENIA (auteur), Françoise BRUN (traductrice)
Editions Albin Michel, août 2016
Roman adulte conseillé par Sophie – Prix : 22 euros

Palerme, années 1980. Comme tous les garçons de son âge, Davidù, neuf ans, fait l’apprentissage de la vie dans les rues de son quartier. Amitiés, rivalités, bagarres, et premiers émois pour Nina, fillette aux yeux noirs qui sent le citron et le sel… Si ses amis rêvent de devenir ouvrier ou pompiste comme leurs pères, Davidù, qui n’a pas connu le sien, a hérité de son talent de boxeur.

Entre les légendes du passé et les ambitions futures, le monde des adultes et la poésie de l’enfance, Davide Enia, tout jeune auteur, tisse le destin d’une famille méditerranéenne de l’après-guerre aux années 90.

On découvre trois générations d’hommes dont le jeune Davidù incarne les rêves. Entremêlant leurs histoires avec brio, il dresse un portrait vibrant de sa terre, la Sicile, et de ceux qui l’habitent.

Un premier roman remarquable, parfaitement maîtrisé. Romanesque et captivant du début à la fin. Des personnages inoubliables et hors du commun. On adore !

 

legarconLe garçon, Marcus MALTE (auteur)
Editions Zulma, août 2016
Roman adulte conseillé par Sophie – Prix : 23,50 euros

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct.

Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation.

Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

Un roman rare, beau, magnifique, magistral…En somme inoubliable !

 

 

unfauveUn fauve, Enguerrand GUEPY (auteur)
Editions du Rocher, octobre 2016
Roman adulte conseillé par Sophie – Prix : 17,90 euros

Dix ans qu’il attend ce moment, des mois qu’il se prépare, s’impose un régime draconien, s’entraîne, ne boit plus une goutte d’alcool, ne se drogue plus. Il est à quelques heures d’entrer sur le plateau de tournage, d’incarner Marcel Cerdan sous la direction de Claude Lelouch.

Dans le taxi qui le conduit aux Champs-Élysées, l’acteur pourtant à son firmament vacille, doute… Il a peur de ne pas être à la hauteur.

Des souvenirs refont surface, le spleen l’envahit. Hanté par ses frustrations, sa paranoïa, sa quête insatiable de reconnaissance, ce fauve en réalité si vulnérable, cet écorché vif, parviendra-t-il à faire taire ses démons ?

On a beau connaître la fin, et s’en rapprocher inexorablement –comme dans toute tragédie–, la fascination reste intacte et l’on continue d’espérer.

Hommage poignant et bouleversant. Récit qui nous plonge dans les états d’âme de l’indomptable Patrick Dewaere tout en cultivant sa légende et son mystère.